Comment améliorer la vitesse de cicatrisation d’une plaie ?

Accelerer-vitesse-cicatrisation-plaie

Que ce soit pour une plaie superficielle, plus profonde, infectée ou pas, ou même pour une brûlure, plus vite on cicatrise mieux c’est. Tout d’abord pour une raison de confort, mais aussi pour le moral. J’ai décidé de vous partager plusieurs techniques pour accélérer la vitesse de cicatrisation d’une plaie.

La cicatrisation, c’est quoi concrètement ?

C’est un processus totalement naturel qui consiste à refermer une ouverture ou quelconque endommagement de notre épiderme. Si quand on était enfant nous rêvons tous d’avoir des super pouvoirs, sachez que celui de la régénération est en fait déjà en notre possession !

En plus de se régénérer toute seule, notre peau va aussi se protéger par ce processus. Une substance est sécrétée durant la cicatrisation afin de permettre à la peau de se redévelopper sans être perturbé par des interventions externes.

Si on peut agir sur la vitesse de cicatrisation, il y a des choses qui vont impactées cela sans que l’on puisse y faire quoi que ce soit. Voici 3 facteurs impactant la cicatrisation :

  • La génétique : Pour le coup, on a pas trop le choix. Le facteur héréditaire et celui de nos propres caractéristiques va définir en partie la vitesse de cicatrisation.
  • L’emplacement de la blessure : Selon que vous vous soyez ouvert au genou, sous le bras ou ailleurs, la vitesse de cicatrisation n’est pas la même sur toutes les parties du corps.
  • La gravité de la blessure : Selon la profondeur de votre blessure, de son degrés d’infection ou l’importance de la brûlure, la cicatrisation prendra plus ou moins de temps par défaut.

Alors que ces facteurs ne peuvent être modifiés, il existe une grande partie de façon d’avoir un impact conséquent sur la vitesse de cicatrisation.

Techniques pour accélérer le processus de cicatrisation

Le remède le plus naturel et efficace

La première technique, qui est d’ailleurs la plus naturelle, est celle d’appliquer du miel de thym sur votre plaie. Réputé comme étant le meilleur miel au monde pour traiter ce problème, le changement est impressionnant lorsque il est utilisé de manière assidue.

En effet, faire un pansement à base de miel de thym est tout à fait possible. Pour se faire, désinfectez la plaie à l’aide de sérum physiologique. Ensuite appliquez votre miel de thym et recouvrez le d’une compresse stérile.

A savoir, il faudrait dans l’idéal changer ce pansement une fois par jour minimum. Si vous prenez votre douche, le pansement peut ne plus avoir d’effet. Préférez un renouvellement du pansement après la douche, une fois que vous êtes sec.

Si vous n’avez pas de miel de thym, vous pouvez vous en procurer dans notre boutique en ligne officielle.

Ne touchez pas à votre plaie

Je sais ce que c’est, gratter la plaie ou arracher la croûte peut démanger. Mais résistez car plus vous toucherez à la plaie et plus elle mettra du temps à se refermer. En plus de cela, la croûte est une protection naturelle pour permettre à la peau de revenir rapidement, ne la retirez pas.

En touchant votre plaie, vous risquez même de l’infecter avec vos doigts. Ainsi, pour éviter ces démangeaisons, ne pensez plus à votre plaie ou appliquez un pansement comme décrit précédemment pour y empêcher son accès.

Votre alimentation joue un rôle important

Bien que le miel favorise la cicatrisation par application locale, il existe aussi des produits naturels permettant d’accélérer la cicatrisation facilement. A ce rayon, on retrouve notamment le curcuma, le zinc et les vitamines E, C, B1 et A. Ces nutriments sont présents dans de nombreux aliments :

  • Riche en vitamine A et C, on retrouve notamment le miel de jujubier lorsque vous l’ingérez.
  • Riche en vitamine A, les végétaux de couleur orange et verte. On y retrouve la carotte, l’abricot ou même les épinards et la laitue.
  • Pour la vitamine E, vous la trouverez dans de nombreuses huiles comme celle d’avocat ou de tournesol, ou encore les oeufs ou l’anguille cuite.
  • La vitamine C se trouve en grande quantité dans le persil, les kiwis, les agrumes et les poivrons.
  • La vitamine B1 peut être trouvé dans les fruits secs à coque comme les noix et les pistaches, mais aussi les aliments céréaliers complets.
  • La bromélaïne se trouvant dans l’ananas aide aussi à cicatriser plus rapidement.
  • La papaïne qui est dans la papaye est aussi un fidèle allié.

Je vous ai fournis cette longue liste afin de vous aider, en complément d’une application en local d’un pansement, à trouver dans votre cuisine l’aliment qui sera bénéfique pour vous.

Arrêtez de stresser, la vie est belle

Vous ne le savez surement pas, mais la cicatrisation sera ralentie par le stress. Alors, plus aucune raison de stresser, détendez-vous. Faîtes ce qui vous fait le plus plaisir et prenez du bon temps, cela n’aura que des effets positifs. En plus d’avoir un meilleur moral, vous empêcherez au stress de se développer.

Le sommeil a aussi son importance, une raison de plus pour prendre du bon temps et faire une sieste l’après-midi. Une sieste est particulièrement recommandée par les médecins afin d’être en meilleur forme. Certaines grandes entreprises invitent même leurs employés à faire une sieste l’après-midi. Evidemment cela peut surprendre et on aimerait bien être à leur place !

Améliorez votre hygiène de vie générale

Si il y a des facteurs accélérant la cicatrisation, il y en a aussi qui la ralentissent. Parmi les facteurs ralentissant la vitesse de cicatrisation; la malnutrition ou l’obésité qui sont des facteurs complètement opposés.

Les carences ralentissent grandement la vitesse de cicatrisation de vos plaies, de même qu’un système immunitaire peu efficace. Raison de plus de consommer en ingérant le miel de jujubier qui aide à combler ces déficits.

On note aussi que le fait de fumer ralentit la circulation sanguine et ainsi la cicatrisation. Le diabète et les maladies liées à la vitesse de circulation sont aussi des facteurs nuisibles. Pratiquer une activité sportive permettant d’accélérer ce processus. Faîtes donc du sport tant que possible, afin que cela n’atteigne pas votre plaie.

Que faire une fois que la plaie est refermée ?

La première chose à prendre en compte une fois que votre plaie est refermée, est qu’il faut tout faire pour qu’elle ne s’ouvre pas de nouveau. De ce fait, il est préférable de ne pas solliciter la zone concernée. Exercer une pression dessus pourrait déchirer les nouveaux tissus et endommager la peau jusqu’à réouverture de la plaie.

Également, n’exposez pas la plaie refermée au soleil, que ce soit en hiver ou en été. Cela accélérerait l’hyper-pigmentation et ralentir ce processus. L’exposition au soleil peut aussi favoriser l’apparition permanente de votre plaie. A éviter donc.

Pensez également à hydrater votre peau en la massant délicatement avec une crème ou un baume (comme le baume corps nourrissant à base de cire d’abeille). Pour le massage, faites le délicatement une fois que vous êtes sûr que la plaie est bien refermée.

Téléchargez votre guide gratuitement

Avatar

Auteur : Ramzi

Passionné par le monde des abeilles, je me documente régulièrement sur tous ses composants. De nature curieux, j'aime également énormément l'informatique et les animaux.