Comment et quand est récolté le miel ?

comment-quand-recolte-miel

Le miel est bien produit, fabriqué, par les abeilles. Bien que l’apiculteur puisse intervenir indirectement sur cette partie du processus, son travail porte en grande partie sur la récolte du miel et l’entretien des colonies domestiques d’abeilles. Ce qui constitue l’apiculture.

Voyons en détails la manière dont est récolté le miel et à quel moment. Cependant, sachez que cet article traite de la récolte en France. Selon les pays et les conditions dans lesquelles le miel est produit, la manière de récolter différera.

Comment est récolté le miel ?

La récolte du miel intervient une fois que ce dernier ait été produit par les abeilles. Il est stocké au coeur des alvéoles au sein de la ruche. A la suite de cela, le travail de récolte de l’apiculteur va commencer.

La récolte est un vrai savoir-faire qui nécessite une application minutieuse afin de conserver l’équilibre de la ruche et la sécurité des abeilles.

La récolte du miel nécessite que ce dernier soit arrivé à maturation. Il doit atteindre un pourcentage d’humidité avoisinant les 17% maximum. Des instruments permettent de mesurer cela. Sachant que ce pourcentage varie en fonction de la variété de miel.

La récolte du miel se fait en deux temps : sur le rucher puis à la miellerie.

La récolte sur le rucher

Il existe plusieurs techniques de récolte du miel, permettant de prélever les hausses (partie de la ruche ou est présent le miel). À l’apiculteur de choisir sa technique d’extraction. Voici les techniques qu’il existe :

  • La récolte cadre à cadre : c’est la technique la plus utilisée et la plus connue. Elle consiste à enfumer les abeilles et à les enlever pour pouvoir récupérer les cadres. Méthode la plus rapide mais pas la plus économe, car cela implique un écoulement de miel.
  • La récolte au chasse-abeilles : pas possible si le couvain (lieu où est situé les larves et oeufs) est dans la hausse. C’est une technique plus sûre que la précédente car ne nécessitant moins de fumigation et pas de coulée de miel.
  • La récolte au répulsif : une technique mauvaise pour les abeilles et le miel, qui consiste à vaporiser un produit toxique pour l’abeille. Méthode très peu utilisée.
  • La récolte au souffleur : consiste à émettre un souffle sur les abeilles pour les repousser dans le corps de la ruche. Permettant ainsi la récolte des hausses. Méthode très rapide et autant efficace.

Une fois les éléments contenant le miel retirés, il convient par la suite de se rendre à la miellerie et de commencer le travail d’extraction du miel.

Le travail à la miellerie

Tous les cadres doivent être prélevés, qui permettent ensuite d’extraire le miel. L’apiculteur prend les mesures nécessaires pour effectuer ce travail dans un endroit sec et tempéré. Voici les 4 étapes permettant d’avoir un miel prêt à être consommé :

  • On ôte la cire qui protège les alvéoles : on appelle cette étape la désoperculation. Cela est fait soit avec un grand couteau électrique ou une grande lame. On rase la surface pour enlever les bouchons que les abeilles ont mis pour protéger leur miel. Sous le bac, on récupère le miel.
  • L’extraction depuis les cadres : on vide le contenu des cadres en l’insérant dans un extracteur. Ces derniers sont vidés de leur contenu.
  • On tamise le miel dans des cuves : Le miel est filtré pour ne laisser que les parties consommables de ce dernier. Le miel est purifié par ce procédé. Cette étape s’appelle la décantation.
  • La mise en pot : On laisse reposer le miel pour ensuite le mettre en pot en moyenne 15 jours plus tard. Les pots doivent être hermétiques et conditionnés dans un endroit sec et à l’abris de l’humidité.

Pour réussir sa récolte, l’apiculteur doit agir dans l’intérêt de l’abeille. Il ne récolte pas tout le miel, mais laisse le nécessaire permettant à la colonie de survivre et se nourrir convenablement.

Il met tout en oeuvre afin que le lieu de stockage et la miellerie soient secs et à l’abris des rayons de soleil. Cela permet de conserver une bonne qualité de miel.

Quand récolter le miel ?

Chaque apiculteur a ses méthodes de travail bien qu’il existe des normes en terme de qualité pour le miel produit. Comme il existe différentes techniques de récoltes, il existe bien évidemment différent moment pour prélever ces produits de la ruche.

Quelle saison pour le récolter ?

La récolte du miel est faite en général une fois par an, en été. Cependant, on peut tout à fait effectuer plusieurs récoltes sur plusieurs saisons. Cela dépend en fait de la variété du miel. Elle est effectuée une fois que la période d’operculation est terminée.

Le bon moment est quand le miel occupe 80% des cadres. Tous les apiculteurs ne respectent pas cela, chacun ayant sa méthode de travail. Ce qui découle directement sur la qualité des produits travaillés.

A quel moment de la journée récolter ce produit de la ruche ?

Il faut savoir que la récolte perturbe les abeilles. Il convient donc aux apiculteurs de prendre les mesures nécessaires afin de minimiser son impact sur le développement de la colonie au sein de la ruche.

De manière générale, la récolte est effectuée en fin de journée et par temps ensoleillé. Les temps pluvieux rendent difficiles les récoltes et obligent les abeilles à se confiner dans leurs ruches.

Mais lorsque l’apiculteur a une grande exploitation, il est impossible de récolter le miel en fin de journée. Cela s’explique par le fait que si on veut terminer la récolte dans la même journée, le grand nombre de ruches l’en empêche. Ainsi, il vaut mieux terminer ce travail rapidement afin de ne pas énerver les abeilles et les perturber sur la durée.

A savoir : en ce qui concerne la récolte, le miel prélevé est ce qu’il y a en surplus. Mais vous le savez, tous les domaines sont touchés par les excès.

Découvrez notre domaine apicole Rhonais et nos valeurs, qui sont celles d’oeuvrer pour la sauvegarde de l’abeille, le respect de son environnement et la commercialisons de miels de qualité.

Téléchargez votre guide gratuitement

Avatar

Auteur : Ramzi

Passionné par le monde des abeilles, je me documente régulièrement sur tous ses composants. De nature curieux, j'aime également énormément l'informatique et les animaux.