Miel d’acacia : Diabète et index glycémique (santé)

diabete-index-glycemique-miel-acacia

Le miel d’acacia fait partie des nombreux miels pouvant être consommé par les diabétiques. Ayant un index glycémique faible allant de 30 à 45 grand maximum, il est sans risque pour la santé des diabétique mais doit tout de même être consommé avec modération.

Pourquoi le miel d’acacia peut être consommé par les diabétiques ?

On évalue l’impact d’un aliment sur la santé du diabétique par une donnée simple : l’index glycémique. C’est un chiffre ou un nombre allant de 0 (index glycémique le plus faible) à 100 (index glycémique le plus élevé).

Étant essentiellement constitué de sucre, il faut cependant différencier glucose et fructose. Selon le miel, il va y avoir soit une concentration de glucose plus élevée, soit l’inverse. l’index glycémique va directement être influencé par la teneur en fructose de l’aliment. Plus il y en a, moins l’index glycémique sera élevé pour le miel.

Des études ont montrées que plus le miel était concentré en fructose, moins d’insuline est secrétée par le corps. Ce qui permet de contrôler le taux de sucre dans le sang pour le diabétique, ce qui est la base pour les personnes souffrant de cette maladie.

Le miel d’acacia est particulièrement concerné par cela, sa forte teneur en fructose lui permet d’être un aliment tout à fait consommable par un diabétique. Il peut aussi être adapté pour toute personne ne souffrant pas de cette maladie mais souhaitant tout de même contrôler son alimentation.

Ainsi, on relève un index glycémique compris entre 30 et 45, ce qui est relativement faible. En prenant en compte cette donnée uniquement, elle est similaire à celle d’une pomme, d’une poire ou encore du lait demi-écrémé.

Comment consommer le miel d’acacia ?

Ce miel est avant tout consommer par la plupart des gens pour se faire plaisir. En effet, certains miels bénéficient de propriétés médicinales hors du commun. Que ce soit pour accélérer la cicatrisation de l’épiderme ou agir sur de nombreux maux comme le fait le miel de jujubier, chaque miel est soit très spécifique soit assez généraliste d’un point de vue apport sur la santé.

Le miel d’acacia est plutôt généraliste car agissant sur de nombreux points sans être très spécifique et puissant pour une utilisation particulière. Profitant d’un prix très bas étant donné l’abondance de ses récoltes et sa présence en France, ce miel combine tous ces points forts pour en faire un miel de plaisir.

Ainsi, il est utilisé pour faire des tartines. Idéal pour un réveil avec du tonus et faire le plein d’énergie pour commencer une belle journée. C’est une très bonne alternative à la confiture qui elle est très sucrée et mauvaise pour les diabétiques.

Vous avez compris l’idée, il s’agit à la fois de remplacer le sucre à fort index glycémique par ce miel peu cher et au rapport santé/prix très intéressant; mais aussi de se faire plaisir en appréciant son goût particulier.

Pour se faire, vous pouvez l’utiliser pour remplacer le sucre au sein de votre café, thé, tisane ou de vos infusions. Egalement, il est tout à fait possible de l’ajouter à vos gâteaux ou à votre salade pour y ajouter une touche florale. Très doux, ce miel de France saura donner de l’onctuosité à vos préparations.

Pour profiter de ses bienfaits médicinaux, vous devrez ingérer une cuillère à café le matin à jeun. Vous facilitez ainsi grandement votre organisme à assimiler ce produit de la ruche. Une autre cuillère, le soir avant le coucher et à 30 minutes d’intervalle de tout repas est vivement conseillé.

Quels autres miels pour les diabétiques ?

En plus de voir l’index glycémique des miels que vous souhaitez consommer, ce qui importe est surtout la quantité consommée. Si vous ingérez ou consommez de quelque façon qu’il soit une cuillère à soupe de miel, l’impact que cela aura sur votre organisme sera minime et ce peu importe l’IG.

Donc avant de vous pencher sur le choix de tel ou tel miel, il convient tout d’abord de modérer sa consommation et de doser intelligemment lorsque vous le cuisinez. La modération est de mise tout en gardant en tête que cet aliment n’est pas du tout interdit aux personnes souffrant du diabète. Ce serait dommage de se priver de ses bienfaits sur la santé.

Dans tous les cas, nous vous conseillons les miels monofloraux dans leurs ensembles, évitez les miels polyfloraux comme le miel de printemps de France. Vous pouvez par exemple vous pencher vers le miel de soumour ou encore le miel de thym.

Attention il y a une exception, le miel de chataignier étant monofloral, son IG est cependant très élevé.

Téléchargez votre guide gratuitement

Avatar

Auteur : Ramzi

Passionné par le monde des abeilles, je me documente régulièrement sur tous ses composants. De nature curieux, j'aime également énormément l'informatique et les animaux.