Le pollen d’abeille : bienfaits, récolte et dossier complet

pollen-abeille-bienfaits-recolte

De par leur formidable composition, les grains de pollen nous permettent de traiter ou prévenir de nombreuses affections, de maintenir notre santé et nous garantissent une vitalité sans cesse recherchée. Miel et vertus fait le point sur ce partenaire bien-être que nous offre la nature.

Pourquoi les abeilles utilisent-elles le pollen ?

Le pollen est récolté par les abeilles lors du butinage. Lorsqu’elles visitent les fleurs pour aspirer leur nectar, le pollen s’accroche à leurs poils et les recouvre. Elles se « nettoient » alors avec leurs pattes jusqu’à former une boule de taille importante qu’elles maintiennent entre leurs pattes postérieures.

De retour à la ruche, elles la déposent dans des alvéoles vides, la tasse et scellent le tout. Ce pollen, source de protéines, est nécessaire pour nourrir les larves et produire la gelée royale. 

Comment est récolté le pollen ?

La collecte du pollen par l’Homme a lieu au retour du butinage de l’abeille. Une trappe à pollen, composée d’une grille perforée, est posée à l’entrée de la ruche. Elle fait perdre à l’abeille jusqu’à 70% de la récolte lorsqu’elle passe à travers les mailles. Le pollen tombe dans le tiroir à pelotes placé sous la ruche. 

Il peut également être ramassé directement au niveau des cadres. Une ruche produit entre 30 et 40 kg de pelotes de pollen par an. Pour éviter de nuire à la colonie, seuls 10% de ce total peuvent être récupérés par l’Homme sur l’ensemble de la saison.

Comment est stocké et conditionné le pollen ?

Les grains de pollen amalgamés sont recueillis le jour même, séchés une dizaine d’heures puis stockés dans des récipients étanches entreposés dans un local frais et sec, ou bien immédiatement congelés.

De quoi le pollen est-il composé ?

L’aspect du pollen est pluriel, sa surface peut être lisse ou accidentée selon son mode de transport et sa couleur peut varier, allant du jaune pâle au noir, du brun au rouge.

Il est composé de glucides (27%), protéines (23,7%), eau (18%), substances cellulosiques (18%), minéraux (5%), lipides (4,8%) et de diverses substances en faible proportion. Sa faible teneur en eau permet une bonne conservation. Le pollen présente un intérêt en ce qu’il est majoritairement constitué de protéines. Rendez-vous bien compte : 100 gr de pollen apportent autant de protéines que 400gr de viande de bœuf ou 7 œufs !

Il est également un cocktail d’enzymes, de minéraux (calcium, zinc, magnésium …) et possède toutes les vitamines du groupe B, les vitamines C, A, D et E ainsi que des facteurs de croissance, du sélénium, de la rutine et des principes antibiotiques actifs.

À quoi ressemble le pollen ?

La présentation naturelle du pollen se fait sous forme de grains multicolores non amalgamés, en pot de verre. On le trouve également sous forme de comprimés, de dragées, de capsules de gélatine ou de tablettes.

De toutes ces présentations, la plus efficace reste sans aucun doute le conditionnement sous forme fraîche congelée en barquette. Ses qualités et sa saveur sont ainsi parfaitement conservées.

Quels sont les bienfaits du pollen ?

·         Pour la digestion 

 Le pollen est un allié de taille dans le maintien d’un confort digestif. Il boostera un transit paresseux pour lutter contre la constipation et traitera aussi la diarrhée grâce à ses propriétés antibiotiques. Il aidera également à la reconstitution d’une flore intestinale en déficit.

·         Pour l’immunité 

Par l’influence des vitamines A, E, du cuivre et du sélénium qu’il contient, le pollen stimulera le système immunitaire. Pris en cure lors de périodes grippales, il renforcera vos défenses contre les bactéries et les virus.

·         Contre le vieillissement 

Grâce à la présence de provitamine A, de vitamine C et E, de sélénium et de flavonoïdes, le pollen protégera votre organisme des radicaux libres. Ces molécules s’attaquent à nos cellules en permanence et sont responsables de leur vieillissement. Pour cette raison, l’usage du pollen est indiqué en cosmétologie. On le retrouvera notamment dans la composition de produits destinés à protéger l’épiderme.

·         Pour la forme 

Nous l’avons vu, le pollen apporte à l’organisme quantité de protéines, de minéraux, vitamines et également d’acides aminés et d’acides gras ; il est donc un stimulant et un tonifiant naturel. Sa consommation pourra s’avérer très bénéfique lors de périodes de forte demande en énergie comme la grossesse, l’allaitement, la convalescence ou encore l’effort physique. Il s’agit donc d’un partenaire idéal pour les sportifs (sans compter sa forte teneur en protéine, rappelons-le.)

·         Pour le bien-être cardiovasculaire 

L’administration de pollen chez l’animal a permis de constater une baisse du taux de cholestérol, une diminution de la plaque d’athérome dans les artères et une diminution de l’agrégation plaquettaire. Sa composition nutritionnelle favoriserait la protection du cœur. Ses vitamines B6 et B9 participe à la réduction de l’athérosclérose. La rutine qu’il contient prévient l’apparition de caillots sanguins au niveau du cerveau, de la rétine et du cœur.

·         Pour la diététique

On sait grâce à des travaux de recherche que la consommation de pollen permet de stimuler l’appétit des personnes anorexiques. A l’inverse, sa teneur en fibres, son pouvoir rassasiant et sa richesse énergétique en font un allié de choix contre le grignotage et le surpoids. Sa consommation est également intéressante pour le sportif en phase de préparation et/ou  de récupération.

·         Pollen et allergies

Difficultés respiratoires, démangeaisons, nez qui coule, yeux qui pleurent, tous ces maux vous parlent ? Les manifestations allergiques telles que le rhume des foins touchent chaque printemps un grand nombre de personnes. En cause de ces désagréments ; les pollens transportés par le vent. Etonnant paradoxe, les pollens transportés par les abeilles quant à eux permettent de résoudre ces réactions. En effet, la majorité de leurs allergènes ont été détruits par les enzymes présentes dans la salive d’abeille. Il est donc possible d’opérer une désensibilisation progressive en consommant du pollen. Eh oui, vous avez bien lu. Vous pouvez vous débarrasser de votre allergie au pollen grâce … Au pollen !

Point important à savoir 

On ne connaît aucun cas d’allergie au pain d’abeille. Sur le plan nutritif, il est identique au pollen. Il possède les mêmes propriétés antianémiques et antiseptiques vis-à-vis de nombreuses espèces bactériennes pathogènes et stimule davantage le système immunitaire.

Téléchargez votre guide gratuitement

Avatar

Auteur : Naïm Hanane

Infirmier Diplômé D’Etat (I.D.E) / Praticien en ventouses (Hijama) / Blogger et intervenant sur le site Miel et vertus.