La propolis : bienfaits, utilisation et récolte [guide complet]

propolis-bienfaits-utilisation-recolte

La propolis est un produit de la ruche fabriqué par les abeilles, il s’agit bien d’un élément transformé et non brut. Elle est issue de la résine végétale ainsi que de la cire. Elle joue un rôle important dans la protection de la ruche étant donné qu’elle agit en tant que mortier et anti-infectieux.

La propolis existe sous deux forme : la propolis pure et la propolis brute. La marchandisation du domaine apicole a vu apparaître d’autres formes de propolis. Sous sa forme brute, elle n’a subie aucune modification et est récoltée tel quel dans la ruche. La propolis pure est elle débarrassée des débris de sa forme d’origine et contient quasiment 100% des propriétés d’origine.

D’où vient la propolis ?

La propolis provient de la fine pellicule résineuse qui recouvre les bourgeons des bouleaux, des aulnes, des marronniers d’Inde, des chênes, des peupliers, des saules et des écorces d’épicéa. L’abeille en découpe des fragments à l’aide de ses mandibules aux premiers jours du printemps et de l’automne et les transporte à l’aide de ses pattes postérieures (comme le pollen) pour les ramener à la ruche.

De retour à la ruche, les ouvrières la mélangent à leurs sécrétions salivaires ainsi qu’à de la cire dans des proportions variables. Il ne s’agit donc pas d’une substance produite à proprement parler par l’abeille.

Composition de la propolis

La propolis possède environ 150 constituants différents. Parmi eux on trouve notamment la vitamine A, la vitamine B, des acides aminés et de nombreux oligo-éléments répartis en : résines et baumes, cire, huiles essentielles, pollen et divers.

Les éléments thérapeutiques les plus intéressants tels que les flavonoïdes sont récupérés en dissolvant des morceaux de pâte de propolis dans de l’alcool pharmaceutique.

Comment est récoltée la propolis ?

Pour  l’apiculteur, l’affaire est assez délicate. En effet, la propolis constitue une colle puissante qui entoure les cadres ainsi que la jointure des hausses. Lorsqu’il ouvre la ruche, il doit donc veiller à décoller les divers éléments avec précaution afin de ne pas les abîmer. 

Sous l’effet de la chaleur, la propolis devient encore plus visqueuse et collante, il est donc préférable que l’apiculteur la récolte par temps froid en grattant, lorsqu’elle est dure et friable. Il faut ensuite la trier avec soin pour en éliminer toutes les impuretés. Il existe un système de récolte bien moins laborieux : une grille spéciale constituée de nombreux interstices est placée au-dessus des cadres, les abeilles entreprennent alors de colmater tous les trous avec la propolis.

Il ne reste alors plus qu’à retirer le cadre et le placer au congélateur. Quelques heures plus tard, les morceaux de propolis tomberont aisément de la grille. On peut récolter entre 100 et 300 grammes de propolis par ruche et par an. Celle-ci est généralement vendue en laboratoires spécialisés qui se chargent de la transformer à des fins médicales ou cosmétiques.

Un antibiotique naturel ?

Les propriétés antibactériennes, antifongiques et antiseptiques de la propolis ne sont plus à prouver. En effet, ses propriétés bacteriostatiques lui confèrent un large spectre d’action. Des antibiogrammes comparés ont montré qu’elle agissait aussi bien que les antibiotiques chimiques sur les streptocoques, staphylocoques, bacilles, protéus, salmonelles ainsi que sur helicobacter pylori, cette bactérie tristement connue pour être responsable de l’ulcère gastro-duodénal.

La propolis est une véritable barrière de protection universelle. Preuve en est : la ruche est un espace clos de 50 litres, abritant des milliers d’individus, dans un taux d’humidité de 70% et une forte teneur en sucre, à une température oscillant entre 35 et 38° ; en d’autres termes, un véritable bouillon de culture potentiel. Il n’en est pourtant rien et ce grâce à la propolis notamment.

Bienfaits de la propolis

En terme de produit naturel, il est difficile de généraliser les bienfaits d’un produit et de dire qu’ils vont être effectifs. Cela dépend de la personne soumise à la consommation du produit en question. C’est la raison pour laquelle la consultation d’un médecin n’est pas à substituer par une auto-médicamentation qu’elle soit naturelle ou pas.

Les bénéfices qu’on tire d’un produit dépend de notre état de santé actuel, de nos antécédents, du suivi d’un traitement actuel ou pas et d’autres éléments plus techniques comme notre composition moléculaire.

Cependant, des essais ont été faits et plusieurs résultats ont été observés sur plusieurs points en terme de bénéfice santé quant à la consommation de propolis. En voici une liste non-exhaustive :

  • Actions sur les infections vaginales : Plusieurs essais en Espagne ont été réalisés et ont constatés un effet positif sur l’élimination de la vaginite. Les essais ayant été faits sur plus de 94 patients et suivis de près par les médecins. (Voir l’étude 1 et l’étude 2)
  • Elimination des infections présentes dans la bouche et dans la gorge : Des essais concluant ont été menés et ont permis de constater que la propolis permettait d’éliminer les bactéries et champignons dans la bouche. Elle favorise également la cicatrisation des plaies situées dans la bouche, permettant ainsi de traiter gingivite, parodontite, abcès et autres blessures (voir étude 1 et 2). Elle agit aussi sur les aphtes récurrentes (voir étude).
  • Pour prévenir l’apparition de caries : il existe énormément de documents et donc d’études explicitant les bienfaits de la propolis sur la prévention de l’apparition des caries. Elle est même intégrée à certains dentifrice en Europe et certaines de ses molécules sont utilisées dans des produits pour l’hygiène buccale. On a aussi constaté une diminution de l’hypersensibilité dentaire après une étude effectuée en Arabeie-Saoudite (voir l’étude).
  • Pour lutter contre les infections respiratoires : La durée des symptomes du rhume a été réduite après consommation de la propolis. Ceci ayant été fait lors d’une étude menée en Roumanie. Et lorsque ce traitement a été suivi par voie nasale, le nombre de cas de rhinopharyngites a diminué par rapport à un groupe ayant consommé un placebo. Une autre étude a montré une diminution du nombre et de la gravité des infections des voies respiratoires sur une partie de l’échantillon ayant consommé une solution à base de propolis (voir étude).
  • Pour éliminer les verrues : Une large étude a été menée en Egypte sur 135 personnes volontaires afin d’analyser les effets de la propolis sur les verrues. Il a été constaté que le groupe l’ayant consommé avait des résultats positifs sur l’élimination des verrues vulgaires et planes. Cependant, tous les groupes n’ont vu aucun impact sur le traitement des verrues plantaires (sous le pied).
  • Autres bienfaits connus : de bons résultats ont été constatés lors d’études pour traiter des maladies comme l’otite, l’asthme ou encore pour combattre la salmonelle. En ce qui concerne le traitement de cancer et l’élimination de tumeur, aucun essai clinique n’est constaté. Cependant, des essais intéressants ont découlés d’une synthèse concernant le traitement adjuvant d’un cancer par des essais in vitro.

Propolis : dangers pour la santé ? Contre indications

Comme dit précédemment, ne remplacez jamais une consultation par la prise de propolis. L’avis d’un spécialiste peut même être utile selon votre cas. Quoi qu’il en soit, il est préférable pour les femmes enceintes et allaitante de ne pas consommer de la propolis.

Ce produit est tout autant déconseillé aux personnes allergiques aux produits de la ruche ainsi que celles qui sont allergiques aux piqûres d’abeilles.

Enfin, il convient de préciser que ce produit est naturel à la base mais peut avoir des propriétés altérées en fonction du traitement subit. En effet, vérifiez toujours où vous achetez votre propolis afin d’être certains de sa qualité.

La propolis à la base et pour l’ensemble des individus n’est pas dangereux, mais peut s’avérer l’être si vous êtes concerné par un des cas ci-dessus ou selon vos antécédents médicaux et vos traitements actuels.

A quoi sert la propolis pour les abeilles ?

L’espèce de mastic formé est utilisée par les abeilles pour enduire les parois, fixer les éléments qui bougent, sceller les joints, boucher les fissures, interdire l’accès à la ruche aux gros prédateurs  ou réduire la taille du trou de vol lorsqu’il fait froid.

Le sol et les alvéoles qui recevront les œufs, le miel ou le pollen sont enduits de propolis. Si de gros prédateurs tels que les lézards ou les souris sont tout de même parvenus à s’introduire dans la ruche et ont été tués, un problème d’évacuation se pose pour les abeilles. Leurs cadavres sont trop lourds pour elles et les exposent à un risque de contamination à cause de la putréfaction.

La propolis servira alors à « momifier » les cadavres de prédateurs ; ils seront embaumés à la manière des pharaons et parfaitement conservés en l’état. La propolis est donc, en quelque sorte, le bouclier de la ruche.

Utilisation de la propolis par les Hommes ?

Il semblerait que les propriétés antimicrobiennes de la propolis soient dues au fait qu’elle bloque la division cellulaire et détruit la paroi de la cellule bactérienne. Elle exerce une puissante action antivirale contre la grippe et les maladies de la sphère ORL.

Elle est également redoutable contre l’herpès, l’hépatite B et le zona. Elle possède des vertus anesthésiantes locales 3 fois plus puissantes que les anesthésiques habituels, soulageant ainsi efficacement les piqures d’insectes par exemple.

On peut citer également les brûlures, les eczémas, les champignons pathogènes, les affections buccales, oculaires et respiratoire dans son champ d’action. Elle est antioxydante grâce à ses flavonoïdes qui piègent les radicaux libres (responsables du vieillissement de nos cellules) permettant une grande capacité de renouvellement cellulaire.

Son action régénératrice est capable de pénétrer jusqu’au tissu hépatique et même osseux.

Comment utiliser la propolis ?

La propolis existe sous forme de granules, pâte à mâcher, poudre, gélules, aérosol, ovules, suppositoires, pommades, onguents, lotions, dentifrices, extrait mou ou dur ou encore teinture officinale. On peut également en faire du propomiel (mélange de miel et de propolis pour conjuguer les effets) lorsqu’elle se trouve sous forme de teinture-mère.

Il existe différents types de propolis possédant leurs spécificités biochimiques propres. Un classement par couleur est couramment utilisé, donnant à chacun leur orientation thérapeutique : la brune est plus antibactérienne, la rouge est plus antivirale et la verte, plus anticancéreuse.

La posologie est de 3 grammes par jour en 3 prises avant les repas. Lorsqu’elle est en granules ou en poudre, on peut la prendre avec un peu d’eau et la laisser quelques minutes sous la langue. L’aérosol doit être pressurisé en fond de gorge après les repas.

L’application locale de la teinture officinale peut se faire par tamponnement, badigeonnage, gargarisme ou inhalation. Par voie interne, on la prendra sur un morceau de pain ou diluée dans de l’eau à raison de 20 à 40 gouttes 3 fois par jour.

Pour la pâte à mâcher, une sensation de chaleur et de picotement ressentie dès les premières minutes de mastication doit vous faire cesser et reprendre une heure plus tard.

Quelle différence avec la propolis verte ?

La propolis comme nous la connaissons est disponible au sein de toutes les ruches domestiques et peut donc vous être proposée. Du moins en France. La propolis verte est elle présente dans les forêt tropicales du Brésil.

Présente dans ce pays Sud-Américain, ce produit est une exclusivité brésilienne. Il n’est pas possible de la trouver dans un autre pays. Présente dans l’Etat de Parana, la région est préservée de tous pesticides. Un must-have en terme de produits de la ruche à l’heure où nos champs sont ravagés de produits phytosanitaires et que les abeilles en subissent les conséquences.

Conservant donc ses propriétés originelles, la propolis verte est très réputée pour son impact positif sur le système immunitaire. Elle est particulièrement recommandée en cas de baisse d’énergie considérable ou d’un affaiblissement global de notre organisme. L’artepilline C’est un acide unique qui permet d’obtenir de très bons résultats en terme d’amélioration du système immunitaire.

Elle sera donc idéalement consommée en cure à l’entrée et en sortie d’hiver à l’instar de la gelée royale. Aussi utilisée en complément de certains médicaments, elle permet de fortifier les défenses de l’organisme.

La propolis verte se distingue donc de la propolis que l’on connaît de part son origine unique, sa couleur et sa préservation totale de produits phytosanitaires. Elles sont aussi différentes d’un point de vue des apports santé, étant donné qu’elles proviennent de végétaux différents. Mais la propolis verte n’est pas la seule à avoir une couleur différente, il en existe bien d’autres.

Les autres propolis : noire, rouge, blanche ou jaune

Comme vu précédemment, la différence entre la propolis originelle et celles de couleurs qui peuvent nous surprendre tend essentiellement de l’origine végétale du produit. En fonction de la région de provenance, mais aussi du climat du moment, la couleur pourra varier.

C’est la raison pour la nous pouvons trouver également de la propolis noire, rouge, blanche et même jaune. Les bienfaits de ces produits pour notre santé varient donc de part leurs origines différentes. On constate cependant un bienfait commun : celui de renforcer le système immunitaire.

Ainsi, consommez toute propolis à l’entrée et à la sortie de l’hiver pour renforcer vos défenses et votre système immunitaire. D’après nos recherches, voici les bienfaits spécifiques des propolis de différentes couleurs :

  • Bienfaits de la propolis noire : Permet de soulager les gênes buccales en purifiant et protégeant l’ensemble des éléments composant la bouche. S’applique directement sur la muqueuse et les gencives.
  • Bienfaits de la propolis rouge : Elle a montré des résultats encourageant pour soigner certains cancers, des infections bactériennes et a aussi eu un impact positif sur l’activité antioxydante et certaines conséquences négatives de la ménopause. On l’utilisera donc surtout pour ses effets antibactériens, antiviraux et antifongiques.
  • Bienfaits de la propolis blanche : Elle va être utilisée pour purifier et hydrater. Si vous portez un appareil dentaire, elle sera la bienvenue. Même si vous n’en portez pas, consommez cette forme de propolis après votre brossage de dent pour profiter de ses vertus. Elle agira ainsi directement sur l’appareil auditif et nasal.
  • Bienfaits de la propolis jaune : C’est en fait la propolis comme nous la connaissons couramment en Europe. Elle est la plus facile à trouver, elle est plus antifongique et antivirale que les autres. On peut aussi l’utiliser en cas d’infection bactérienne. Aussi efficace pour réguler les troubles digestifs.

On ne peut pas clairement définir de propolis qui serait la meilleure. Cependant, il n’est pas anormal de citer la propolis verte comme étant celle ayant les bénéfices les plus puissants. Chacune de ces propolis ayant son champ d’action précis, vous pourrez profiter de la meilleure d’entre elle selon la raison pour laquelle vous en recherchez une.

Téléchargez votre guide gratuitement

Avatar

Auteur : Naïm Hanane

Infirmier Diplômé D’Etat (I.D.E) / Praticien en ventouses (Hijama) / Blogger et intervenant sur le site Miel et vertus.