Que peut faire la personne moyenne pour aider les abeilles ?

comment-aider-abeilles

Nous le savons maintenant et c’est officiel, comme je l’abordais dans un précédent article sur la disparition des abeilles, les abeilles sont bien en train de disparaître actuellement. Mais il est possible pour tout un chacun d’agir afin d’aider à limiter cette catastrophe provoquée par l’Homme.

Voici la liste des actions accessibles à tous pour pouvoir aider les abeilles à survivre. Vous pouvez en choisir une ou plusieurs, tout dépend de vos envies d’aider nos abeilles.

1ère action : Planter des fleurs mellifères

Pour se nourrir, les abeilles vont à la rencontre de fleurs mellifères. Riches en nectar et en pollen, elles permettent à nos amies les abeilles de bénéficier d’un apport calorique et protéique très important.

La présence de ces fleurs est très importante, alors qu’elle est de plus en plus rare dans nos environnements de plus en plus urbanisés. Le goudron prend la place de la verdure et les fleurs en pâtissent par leur disparition.

Il existe des dossiers complets parlant du domaine de la plantation de fleurs mellifères. Pour vous donner quelques idées si vous vous y connaissez un peu, privilégiez la plantation de plantes vivaces, indigènes et riches en nectar. Faîtes aussi en sorte que vos plantation s’étalent sur de nombreux mois, idéalement d’Avril à Octobre.

Parmi les plantes mellifères pouvant être plantées, on y retrouve la lavande, le coquelicot, la marguerite ou encore le thym. De nombreuses fleurs sont concernées par cette première action, il en existe un très grand nombre.

>> Plus de détails sur les meilleures fleurs à planter selon les saisons.

2ème action : Mieux consommer

La première cause de disparition des abeilles est l’utilisation massive de produits phytosanitaires, pesticides et insecticides, qui détruit et massacrent nos petites butineuses. Étant utilisés à la base pour détruire les insectes détruisant les cultures, ces produits agissent sur tous les insectes sans distinction.

Nous le savons tous, aujourd’hui l’utilisation de ces produits est une norme. Malgré cela, nous connaissons ses dangers pour l’humain et nous découvrons aujourd’hui que cela détruit des centaines d’espèces d’abeilles.

En consommant mieux, on permet de ne pas injecter de l’argent dans ces productions qui aident à tuer les abeilles. C’est très difficile aujourd’hui, mais il y a toujours un moindre mal.  Consommer bio, c’est déjà un premier pas pour encourager les cultures d’aliments avec moins de pesticides.

Privilégiez les petits producteurs locaux avec les célèbres paniers bio. Si vous habitez dans de grandes villes, vous devrez aller en campagne ou dans des magasins spécialisés pour en trouver. C’est la meilleure façon d’aider nos abeilles.

3ème action : Construire un abreuvoir pour les pollinisateurs

Tout comme nous, les pollinisateurs ont besoin d’eau pour pouvoir survivre. Elles peuvent aussi ressentir de la fatigue en butinant les fleurs. De ce fait, il peut être une très bonne idée de fabriquer un abreuvoir pour qu’elles puissent y boire.

Elles ont besoin d’eau pour boire mais aussi pour se nettoyer. Sachant qu’elles préfèrent et sont attirées par les eaux salées, elles meurent souvent noyées dans des piscines à cause des étendues d’eau.

Vous pouvez fabriquer le vôtre, rien de bien compliqué. Posez un récipient d’eau, avec peu d’eau sur le bord de votre fenêtre. Introduisez-y un flotteur. C’est un objet qui permettra à l’abeille de se poser dessus pour boire. Cela peut être un bouchon de liège, un caillou ou autres.

Pensez à contrôler et vérifier si il reste de l’eau régulièrement. Changez aussi l’eau et lavez votre récipient.

Pour aller plus loin : Ajoutez du sel et de l’argile à votre eau (5 grammes par litre) pour faire plaisir aux abeilles. Tant qu’on y est … elles apprécieront énormément.

4ème action : Consommez plus de miel

En consommant plus de miel, vous favorisez le développement de l’apiculture. Et en faisant confiance à votre apiculteur local (nous avons aussi notre domaine apicole en region Rhones-Alpes) vous permettez à ce dernier de réinvestir l’argent récolté dans la préservation et de le développement des abeilles domestiques.

Consommer plus de miel, bien évidemment uniquement auprès de producteurs de confiance et en évitant les grandes surfaces où les faux miels chinois sont présents depuis plusieurs années. Le scandale des “miels sans miel” a éclaté depuis des années et des intervenants expriment explicitement la présence actuelle de ces “produits” en grandes surfaces.

Acheter ces produits se faisant passer pour du miel n’est donc aucunement bénéfique, au contraire. Pour être certains de la qualité du produit que vous achetez, privilégiez donc des producteurs connus et réputés. Evitez les revendeurs mentionnant des pourcentages de pureté de miels (cf arnaque lucrative autour du miel).

5ème action : Adopter des abeilles

C’est avec plaisir que je vous partage cette nouveauté très plaisante pour les amoureux des abeilles et de l’environnement. Une société a inventé une maison à abeilles, ou plutôt un immeuble pouvant accueillir de nombreuses butineuses. Je dis immeuble car le nombre d’abeilles pouvant être accueillies est élevé.

Il s’agit de BeeHome, le nom idéal et international qu’a choisit une société Suisse pour aider les abeilles non pas domestiques mais sauvages à participer au maintien de la pollinisation. En effet, ce qui est menacé par la disparition de certaines espèces d’abeilles est la pollinisation de certains végétaux.

Avec BeeHome, vous recevez une maisonnette composée de 25 abeilles sauvages dans leurs cocons. En quelques jours, 10 à 30 en général, les abeilles sortent de leurs cocons et démarrent un processus de reproduction.

Ainsi, avoir recours à une BeeHome permet de participer à la pollinisation de diverses plantes et ainsi pallier à votre échelle un manque engendré par le massacre à grande échelle de nos abeilles domestiques et sauvages.

Tout le processus est expliqué sur le site officiel de BeeHome.

6ème action : Parrainer une ruche

Parrainer une ruche est une façon d’aider au maintien de certaines espèces d’abeilles. Existant depuis plusieurs années maintenant, cela consiste à investir financièrement dans une ruche pour lui permettre de voir le jour.

En participant financièrement, vous financez une partie des coûts ou la totalité qui concernent l’entretien et la récolte de miel d’une ruche. En échange, vous recevrez des pots de miels, des photos de votre ruches et bien plus encore selon la société qui le propose.

De plus en plus populaire, le parrainage de ruches est encore très peu répandu et médiatisé. Il permet cependant de participer activement au développement de l’apiculture française et donc à la survie de nombreuses espèces d’abeilles et directement de certains fruits et légumes.

7ème action : Parler de cet article autour de vous

En parlant de cet article autour de vous, en le partageant, vous allez participer à votre échelle à la propagation des différentes actions possibles à mener par toute personne. Tout le monde a la capacité de faire au moins une de ces actions.

Alors, en partageant cet article, vous serez peut-être la cause de la survie de nombreuses espèces de manière indirecte. Agir à notre échelle, c’est comme ajouter son cailloux à la montagne qu’elle peut constituer si chacun s’y met.

Une touche d’optimisme ne fait jamais de mal et ces actions concrètes à faire prouvent qu’il est possible de voir un avenir radieux pour nos petites abeilles.

Téléchargez votre guide gratuitement

Avatar

Auteur : Ramzi

Passionné par le monde des abeilles, je me documente régulièrement sur tous ses composants. De nature curieux, j'aime également énormément l'informatique et les animaux.