Le rôle des produits de la ruche face aux affections dermatologiques

La peau, en plus d’avoir un caractère esthétique non négligeable, est un organe fragile qui peut présenter divers troubles et engendrer un grand sentiment d’inconfort. Fort heureusement, il existe des produits naturels pour remédier à ces maux  du quotidien qui, au mieux peuvent créer de nombreux complexes et au pire, une réelle douleur.

Les produits de la ruche ont fait leurs preuves dans le domaine du soin dermatologique. Nous nous proposons donc  de vous expliquer de quoi est composée la peau, ses différentes pathologies et comment la soigner, toujours au naturel.

La peau : anatomie et physiologie

La peau est l’organe le plus grand du corps humain. Elle est la première barrière de protection de l’organisme face aux agents pathogènes et autres agresseurs extérieurs. Elle représente approximativement  15% du poids total de notre corps, cela varie cependant en fonction de la corpulence de chacun. 

La peau est composée de 3 couches superposées, que nous citons ci-dessous, respectivement de la plus superficielle à la plus profonde : 

  • L’épiderme : couche superficielle
  • Le derme : couche intermédiaire
  • L’hypoderme : couche profonde 

Qu’est-ce que l’épiderme ?

Cette couche constitue donc la partie supérieure de la peau ; elle est un revêtement semi perméable épousant la couche intermédiaire, le derme. La composition de l’épiderme est comme citée ci-après :  

  • Des cellules : sur plusieurs couches, dont le nombre est variable selon les zones. Parmi elles, nous pouvons citer les kératinocytes ou encore les mélanocytes. Celles-ci ont respectivement un rôle dans la composition des cheveux et des ongles, ainsi qu’un rôle dans la pigmentation de la peau.
  • Une membrane basale 
  • Des annexes ; comme les pores des glandes sébacées et sudorales (ou de sudation) 

Il est à noter que l’épiderme n’est pas composé de vaisseaux sanguins ou lymphatiques, ce qui rend d’ailleurs la peau étanche à l’eau, aux micro-organismes ou encore aux substances chimiques. 

Qu’est-ce que le derme ?

Le derme est le support nourricier de l’épiderme. Il est composé :  

  • De cellules 
  • De diverses glandes (sudoripares, sébacées) qui servent notamment à la régulation thermique, la régulation métabolique, et l’élasticité de la peau 
  • De poils (tiges pilaires et racines) qui sont implantés dans des follicules 
  • D’ongles : C’est dans cette zone qu’une matrice donne naissance à l’ongle 
  • Du système pigmentaire (la couleur de la peau)

Qu’est-ce que l’hypoderme ?

L’hypoderme est quant à lui un tissu conjonctif, richement vascularisé. Il contient du tissu adipeux, dont la composition varie  en fonction de la nutrition, de l’âge, ou de la région anatomique. Il est une réserve énergétique de l’organisme, et constitue une barrière contre les agressions, maintenant la température corporelle, tout en veillant à la régulation métabolique. 

Les différents rôles de la peau

La peau à un impact considérable sur notre organisme. Sa position de barrière aux agresseurs externes démontre toute son importance dans la préservation de notre santé. En effet, la peau a un rôle multiple : 

  • Elle empêche la fuite des liquides et évite la pénétration des micro-organismes. 
  • Elle protège du soleil (avec des risques de cancers et de vieillissement). 
  • Elle a un rôle dans la thermorégulation. 
  • On lui connaît également un rôle neurologique avec les sensations de toucher notamment comme le chaud, le froid, la douleur.
  • La peau est aussi un organe qui nous permet la relation avec les autres, en ayant des sensations plus profondes comme les caresses, les massages, les contacts, les différentes salutations, le lien mère-enfant, etc.

On notera que certaines affections de la peau peuvent être liées à une couche particulière précédemment citée, dont le traitement variera en fonction de l’atteinte dermatologique, selon la pathologie diagnostiquée. 

Comment l’apithérapie intervient-elle dans les pathologies dermatologiques ?

Les bienfaits de l’apithérapie faces aux affections cutanées sont nombreux. Au-delà de son utilisation cosmétique, les produits de la ruche ont également un effet curatif, utilisés dans des problèmes d’acnés par exemple. Mais cela va encore plus loin.

En effet, l’effet anti-inflammatoire, analgésique, antibactérien et cicatrisant en font un allié remarquable dans le traitement des affections superficielles comme les engelures, ou encore les gerçures. Elle agira également dans le traitement d’affections plus conséquentes, comme les furoncles, le psoriasis ou encore l’eczéma.  

Quels traitements pour quelles pathologies ?

Je détaillerai à présent les pathologies, plus ou moins avancées, en ciblant la couche de la peau affectée. Cela nous permettra de nous rendre compte des gravités, ou non des affections superficielles ou profondes que nous rencontrons au quotidien. Quelques traitements naturels vous seront alors exposés en fonction de mes recherches, qui vous aideront, je l’espère à vous soigner en douceur. 

Les affections superficielles

  • Les gerçures ou crevasses

Définition : Il s’agit d’une petite fissure peu profonde apparaissant au niveau de la peau ou des muqueuses, fréquentes aux mains, aux lèvres, aux mamelons.

Partie de la peau affectée : L’épiderme 

Traitement : Application locale de cire enrichie de teinture de propolis. Vous pouvez y ajouter un miel de lavande ou toutes fleurs de montagne

  • Les engelures

Définition : Il s’agit d’un gonflement inflammatoire et douloureux de couleur rouge, violacée, provoqué par le froid, affectant surtout les extrémités des membres et le visage. 

Partie de la peau affectée : L’épiderme (si l’engelure est superficielle). Le derme (si l’engelure est plus profonde)

Traitement : Application locale en cataplasme (préparation pâteuse) d’un miel ou un propomiel de lavande, que vous pouvez commander chez votre herboriste

  • Les furoncles

Définition : Il s’agit d’un abcès fermé, généralement volumineux, parfois douloureux, dû à un staphylocoque.

Partie de la peau affectée : l’hypoderme, à la base de la racine du poil

Traitement : Aromiel de Thym aux huiles essentielles de Thymus à géraniol et Melaleuca alternifolia en usage externe.

  • Le psoriasis

Définition Le psoriasis est dû à une inflammation chronique de la peau, dont on ne connaît pas pour l’instant l’origine précise. Cette inflammation, attestée par la présence dans la peau de cellules sanguines du système immunitaire, les lymphocytes, entraîne un emballement de la prolifération des cellules de l’épiderme, les kératinocytes.

Partie de la peau affectée : Épiderme et derme

Traitement : La propolis 2 à 3 fois par jour sur une période de 3 mois sous sa forme naturelle. La gelée royale aidera à stimuler le système immunitaire.

  • L’eczéma

Définition : Il s’agit d’une affection cutanée prurigineuse avec un épaississement de la couche cornée 

Partie de la peau affectée : Épiderme 

Traitement : Pommade à base de mélange de cire, de propolis et de cire d’abeille.

Vous l’aurez compris, les affections de la peau sont nombreuses mais, pour notre plus grand soulagement, chacune d’entre elles a son remède. Les propriétés conjuguées du miel, de la cire d’abeille, de la propolis ainsi que des huiles essentielles sont vos alliées pour prendre soin de vous et vous aider à retrouver une bonne santé et une peau éclatante de vitalité.